Sac avant aspiration

J’ai testé pour vous : compactor – compression des couettes et oreillers

On se plaint souvent de ne pas avoir de place chez nous et en plus les couettes et les oreillers prennent toujours une place monstrueuse. En cherchant une solution à ce problème j’ai trouvé les sacs compactor et je les ai essayés pour vous. Alors, gain de place ?

Le sachet et sa notice
Le sachet et sa notice

Il faut savoir que deux sachets sont vendus ensemble : une taille M pour une couette une personne et une taille L pour une couette deux personnes. J’ai d’abord fait le test avec une couette deux personnes (200×200) avec le format L : autant dire qu’il restait de la place… J’en ai donc profiter pour rajouter une couette une personne et un coussin !

Sac avant aspiration
Sac avant aspiration

La fermeture est assez facile avec un petit objet en plastique qui aide à fermer la double zipette en plastique. Les dimensions du sac sont alors de 80cm x 40 cm x 21cm soit 67200 cm3. Lançons l’aspiration ! Vous trouverez ci-dessous la vidéo de l’aspiration : le bouchon s’adapte très bien à tout aspirateur et mon Dyson aspire le tout en quelques secondes (36 dans l’exemple).

Une fois aspiré on arrive à une dimension compacte de 67cm x 38cm x 9cm soit 22914 cm3. Nous avons donc gagné un espace de 66 % pas loin des 75% annoncés !

Une fois aspiré
Une fois aspiré

Au niveau prix, il faut compter :

  • 12,95 € chez Castorama (là où je l’ai acheté)
  • 8 € sur le site internet de compactor (où il faut ajouter 6,5€ / 7€ de frais de ports)
  • 15,9 € sur Amazon (frais de ports offerts dès 25€)

Avec mon lien de parrainage vous aurez 5€ de réduction dès votre premier achat.

Publié par

Jérôme ROUSSEAU

jercle est comme Alfred : ce n'est pas un vendu ;) Si vous voulez que je teste un produit, une publicité ou quoique ce soit, : contactez moi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.