Critique pub : Seat Leon SC

Les pubs sur les voitures sont toujours un peu les mêmes : on voit la voiture et une personne la conduit avec un sourire béat. Seat ne déroge pas à la règle et c’est ce que l’on va voir par la suite.

Truc Vendu : Seat Leon SC
Musique : I’m A Man de Black Strobe (achetez le mp3)
Avis : Bah… Comme dit dans l’introduction : aucune vraie originalité. L’histoire se déroule au restaurant. Deux couples d’amis se marrent bien sauf une femme qui décide de se barrer en taxi car elle s’ennuie. Son copain emprunte donc les clés de la voiture de son ami pour aller chercher sa femme (en supposant bien sûr que l’on ne sait pas où elle est partie). Il profite donc de cette voiture et retrouve sa femme (toujours dans son taxi). Il arrive à la convaincre de venir dans sa belle auto (technique de drague dépassée) et là : sourire béat de la femme :). Le slogan « Nouvelle Seat Leon SC : pour vraiment profiter de la technologie » arrive comme un cheveux sur la soupe car rien ne parle de technologie dans l’histoire. Et au fait : les femmes n’aiment pas la technologie, non ? Le couple d’ami se retrouve dans le bus car il s’est fait « tiré sa caisse » comme disent les jeunes 😀

Moralité de la pub : si t’achète une Seat, tu ne la prêtes pas à ton ami… Bizarre tout ça. Le plus rigolo dans l’affaire (hormis la bizarrerie de l’histoire) c’est que cette publicité est sortie en même temps que la publicité pour le parfum Dior Eau Sauvage et avec la même musique : « I’m a man » de Black Strobe… Sacrée coïncidence, non ?

Avis sur Seat Leon SC par Jérôme ROUSSEAU

Originalité
Réalisme
Musique
3
Peu mieux faire

L'originalité n'est pas au rendez-vous : un client content dans une voiture. Mais la musique sauve un peu l'affaire. Dommage que la même musique soit déjà utilisée dans une autre pub (de parfum).

A propos de l'auteur

jercle est comme Alfred : ce n’est pas un vendu ;)
Si vous voulez que je teste un produit, une publicité ou quoique ce soit, : contactez moi !

Nombre d'entrées : 80

Commentaires (1)

Laisser un commentaire

© 2013 - Gowa par Jérôme ROUSSEAU

Retour en haut de la page