Critique pub : Compagnie du Ponant

Costa Croisière les a mis dans une sacré merde… De qui je parle ? Des compagnies de croisières. Elles ont perdu un peu de « brillant » et de « glam » depuis l’accident du Costa Concordia. C’est le cas de la Compagnie du Ponant qui essaie de redorer son image via une campagne de pub TV.

Musique : Clair de lune de Debussy
Truc vendu : le voyage via compagnie du Ponant à travers l’Asie-Pacifique, l’Antarctique, l’Amérique du Sud et d’autres contrées…
Avis : La musique est très belle, la voix du gars est douce et les images sont magnifiques. Tout donne envie de partir en voyage. Mais, quel est l’intérêt de partir en bateau ? Ces immeubles sur l’eau sont-ils nécessaires pour passer de bonnes vacances ? Difficile de s’imaginer passer une semaine ou plus là-dessus !
Je n’ai jamais fait ce genre de croisière, et vous ? En voyant cette pub : j’ai envie de partir en vacances mais pas forcément en « yachting » de croisière… Tiens justement : « yachting » ce n’est pas un peu exagéré ?? Le yacht est pour un petit nombre de passagers (une dizaine maxi) mais là, c’est pour plus d’une centaine de passager : on est loin du voilier 😀 C’est vrai que la Compagnie du Ponant est plus dans le petit navire car contiennent de 64 à 264 passagers : voir les navires. Costa c’est plus de 1500 passagers alors c’est vrai que les navires du Ponant sont petits 😀

Voici l’information sur la pub de la Compagnie du Ponant :
Un film institutionnel de marque sera également diffusé sur des chaînes TV ciblées du 11 février au 26 avril 2013. Le mouvement « Clair de lune » de Debussy, utilisé dans ce film, ponctue la rêverie du passager découvrant le monde depuis le point de vue unique qu’offre la mer.
Source : le communiqué de presse de la Compagnie du Ponant

Vous en pensez quoi ? Donnez moi votre avis dans les commentaires 😉

Avis sur Pub Compagnie du Ponant par Jérôme ROUSSEAU

Musique
Message
Visuel
3.4
Peu mieux faire

De belles images qui donnent envie de partir en vacances. Mais le yachting de croisière peut bloquer certains : soit au niveau du prix du voyage soit au niveau du temps passé sur un bateau ! Résultat mitigé...

A propos de l'auteur

jercle est comme Alfred : ce n'est pas un vendu ;) Si vous voulez que je teste un produit, une publicité ou quoique ce soit, : contactez moi !

Nombre d'entrées : 80

Commentaires (3)

  • Gastou Yves

    Nous avions découvert la Compagnie du Ponant lors d’une croisière privatisée par des amis l’année dernière en Croatie . Emballés, nous avions eu envie de réitérer. Nous avons aimé les paysages découverts et les randonnées pédestres proposées lors de notre croisière au Spitzberg. Nous avons aussi apprécié la qualité de la cabine, du service et de l’hébergement à bord.
    En revanche, nous avons beaucoup moins apprécié l’ambiance para militaire imposée par le commant Etienne Garcia et son chef d’expédition, Raphaël, lors de la croisière, qui oublient un peu trop souvent que nous sommes en vacances, et avons aussi le droit de nous détendre et d’évoluer en liberté. Les annonces du commandant restaient audibles en cabines de massage, où elle devenaient franchement intempestives. Nous pensons que les espaces de relaxation doivent le rester, et demeurer des lieux de détente et de méditation. Rien n’est plus agaçant que d’entendre les commentaires sur une baleine pendant un massage, avec la traduction en anglais du naturaliste qui suit. Tout pour vous gâcher un instant de plaisir ! Si vous décidez de faire un massage, je pense que vous n’allez pas sortir sur le pont en peignoir et chaussons par moins 5 degrés pour voir la queue de la baleine ! Ceci semble a priori évident sauf pour le commandant Garcia, qui a arbitrairement refusé de couper ses annonces en cabine de massage, à notre demande, par l’intermédiaire de la masseuse qui a très gentillement intercédé en notre faveur, mais on lui a rétorqué que c’était impossible, ordre du commandant qui était le seul maître à bord. Étrange conception d’une navigation commerciale… Cette remarque faite oralement le lendemain, à Ludovic Chevrot (hotel manager sur le Boréal) à été bien transmise à Étienne Garcia, ce qui nous a valu le jour du débarquement une altercation musclée de la part du commandant, qui nous a violemment interpellés en criant au vu de son équipage :
    << Cassez-vous ! Ne vous avisez pas de revenir sur mon bateau «
    Nous nous permettons de vous relater cet incident désagréable non pas pour obtenir une quelconque compensation, nous ne demandons rien, mais simplement pour vous avertir qu’une personne dangereuse, mégalomane et névrotique, commande un de vos bateaux de croisière, et que si cette personne est incapable de se maîtriser pour des pecadilles, ceci laisse présager le pire en cas de catastrophe ! Rappelons-nous l’affaire Costa ! On peut ne pas être d’accord, mais on peut aussi exprimer ce désaccord
    calmement et posément en personnes civilisées, dans un rapport de courtoisie commerciale, sans pour autant en venir aux insultes ou humiliations en public.
    Pour finir, notre vol de retour opéré par Transavia a accusé un retard de 24 heures. Les raisons évoquées, floues et incohérentes ne nous ont en rien éclairés sur la raison réelle du problème. Les conditions météorologiques évoquées ne nous ont pas convaincus.

    En conclusion, lorsque l’on se prétend un palace flottant, il faut se donner les moyens de ses ambitions (compagnie aérienne à la hauteur, et non low cost, commandant plus diplomate et moins égotiste). Le marketing, seul, ne peut suffire à y pourvoir.
    Yves Gastou.

    Répondre
  • Avis Ponant

    Je suis vraiment touché par le témoignage de Mr Gastou … C’est rare que j’entend des avis aussi négatifs de la compagnie de croisière Ponant …

    Répondre
  • Dupont

    Bonjour à tous,
    les croisières du ponant proposent diverses croisières toutes plus luxueuses les unes que les autres.
    Chacune assure sa part de rêve, de détente avec professionnalisme et sérieux en apparence.
    mais dans les coulisses, dans les bureaux (situés à Marseille) qu’en est-il?
    Si pendant les voyages tout semble relevé du rêve devenu réalité pour les voyageurs, pour les employés dans les bureaux, l’ambiance semble être moins idylliques.
    En effet, il semblerait bien que certains ou certaines petit(e)s chefs s’adonnent allègrement au harcèlement moral sur certains employés de bureau.
    Et oui messieurs dames votre tranquillité durant vos vacances reposent sur le plaisir sadique qu’éprouvent quelques personnes à harceler leurs subordonné(e)s.
    Il s’agit bien de plaisir de voir l’autre pleurer sur son poste de travail tant le stress et la méchanceté imposé semblent contraignant. Certains employés ont du faire face à des problèmes de santé dus à ce harcèlement (hypertension…) sans parler des idées noires pour ne pas dire morbides que cela peut entrainer.
    Alors pour votre prochaine croisière pensez aux croisières du Ponant: les croisières du Harcèlement.

    Répondre

Laisser un commentaire

© 2013 - Gowa par Jérôme ROUSSEAU

Retour en haut de la page